Mémoires de Constant, premier valet de chambre de l’empereur, sur la vie privée de Napoléon, sa famille et sa cour.

Produced by Mireille Harmelin, Chuck Greif and the Online
Distributed Proofreading Team at DP Europe
(http://dp.rastko.net); produced from images of the
Bibliothèque nationale de France (BNF/Gallica) at
http://gallica.bnf.fr


MÉMOIRES

DE CONSTANT,

PREMIER VALET DE CHAMBRE DE L’EMPEREUR,

SUR LA VIE PRIVÉE

DE

NAPOLÉON,

SA FAMILLE ET SA COUR.

Depuis le départ du premier consul pour la campagne de Marengo, où je le suivis, jusqu’au départ de Fontainebleau, où je fus obligé de quitter l’empereur, je n’ai fait que deux absences, l’une de trois fois vingt-quatre heures, l’autre de sept ou huit jours. Hors ces congés fort courts, dont le dernier m’était nécessaire pour rétablir ma santé, je n’ai pas plus quitté l’empereur que son ombre.

Mémoires de Constant, Introduction.

image pas disponible

À PARIS,

CHEZ LADVOCAT, LIBRAIRE

DE S. A. R. LE DUC DE CHARTRES,

quai voltaire et palais-royal.

MDCCCXXX.

PARIS.—IMPRIMERIE DE COSSON,

rue saint germain-des-prés, nº 9.


TOME PREMIER.
Table du Premier Volume.
TOME SECOND.
Table du Tome Second.
TOME TROISIÈME.
Table du Tome Troisième.
TOME QUATRIÈME.
Table du Tome Quatrième.
TOME CINQUIÈME.
Table du Tome Cinquième.
TOME SIXIÈME.
Table du Tome Sixième.

TABLE DU PREMIER VOLUME

CHAPITRE PREMIER.

Naissance de l’auteur.—Son père, ses parens.—Ses premiers protecteurs.—Émigration et abandon.—Le suspect de 12 ans.—Les municipaux ou les imbéciles.—Le chef d’escadron Michau.—M. Gobert.—Carrat.—Madame Bonaparte et sa fille.—Les bouquets et la scène de sentiment.—Économie de Carrat pour les autres et sa générosité pour lui-même.—Poltronnerie.—Espiégleries de madame Bonaparte et d’Hortense.—Le fantôme.—La douche nocturne.—La chute.—L’auteur entre au service de M. Eugène de Beauharnais.

CHAPITRE II.

Le prince Eugène apprenti menuisier.—Bonaparte et l’épée du marquis de Beauharnais.—Première entrevue de Napoléon et de Joséphine.—Extérieur et qualités d’Eugène.—Franchise.—Bonté.—Goût pour le plaisir.—Déjeuners de jeunes officiers et d’artistes.—Les mystifications et les mystifiés.—Thiémet et Dugazon.—Les bègues et l’immersion à la glace.—Le vieux valet de chambre rétabli dans ses droits.—Constant passe au service de madame Bonaparte.—Agrémens de sa nouvelle situation.—Souvenirs du 18 brumaire.—Déjeuners politiques.—Les directeurs en charge.—Barras à la grecque.—L’abbé Sieyès à cheval.—Le rendez-vous.—Erreur de Murat.—Le président Cohier, le général Jubé et la grande manœuvre.—Le général Marmont et les chevaux de manège.—La Malmaison.—Salon de Joséphine.—M. de Talleyrand.—La famille du général Bonaparte.—M. Volney.—M. Denon.—M. Lemercier.—M. de Laigle.—Le général Bournonville.—Excursion à cheval.—Chute d’Hortense.—Bon ménage.—La partie de barres.—Bonaparte mauvais coureur.—Revenu net de la Malmaison.—Embellissemens.—Théâtre et acteurs de société: MM. Eugène, Jérôme Bonaparte, Lauriston, etc.; mademoiselle Hortense, madame Murat, les deux demoiselles Auguié.—Napoléon simple spectateur.

CHAPITRE III.

M. Charvet.—Détails antérieurs à l’entrée de l’auteur chez madame Bonaparte.—Départ pour l’Égypte.—La Pomone.—Madame Bonaparte à Plombières.—Chute horrible.—Madame Bonaparte, forcée de rester aux eaux, envoie chercher sa fille.—Euphémie.—Friandise et malice.—La Pomone capturée par les Anglais.—Retour à Paris.—Achat de la Malmaison.—Premiers complots contre la vie du premier consul.—Les marbriers.—Le tabac empoisonné.—Projets d’enlèvement.—Installation aux Tuileries.—Les chevaux et le sabre de Campo-Formio.—Les héros d’Égypte et d’Italie.—Lannes.—Murat.—Eugène.—Disposition des appartemens aux Tuileries.—Service de bouche du premier consul.—Service de la chambre.—M. de Bourrienne.—Partie de billard avec madame Bonaparte.—Les chiens de garde.—Accident arrivé à un ouvrier.—Les jours de congé du premier consul.—Le premier consul fort aimé dans son intérieur.—Ils n’oseraient!—Le premier consul tenant les comptes de sa maison.—Le collier de misère.

CHAPITRE IV.

Le premier consul prend l’auteur à son service.—Oubli.—Chagrin.—Consolations offertes par madame Bonaparte.—Réparation.—Départ de Constant pour le quartier-général du premier consul.—Enthousiasme des soldats partant pour l’Italie.—L’auteur rejoint le premier consul.—Hospice du mont St-Bernard.—Passage.—La ramasse.—Humanité des religieux et générosité du premier consul.—Passage du mont Albaredo.—Coup d’œil du premier consul.—Prise du fort de Bard.—Entrée à Milan.—Joie et confiance des Milanais.—Les collègues de Constant.—Hambart.—Hébert.—Rouslan.—Ibrahim-Ali.—Colère d’un Arabe.—Le poignard.—Le bain de surprise.—Suite de la campagne d’Italie.—Combat de Montebello.—Arrivée de Desaix.—Longue entrevue avec le premier consul.—Colère de Desaix contre les Anglais.—Bataille de Marengo.—Pénible incertitude.—Victoire.—Mort de Desaix.—Douleur du premier consul.—Les aides-de-camp de Desaix devenus aides-de-camp du premier consul.—MM. Rapp et Savary.—Tombeau de Desaix sur le mont Saint-Bernard.

CHAPITRE V.

Retour à Milan, en marche sur Paris.—Le chanteur Marchesi et le premier consul.—Impertinence et quelques jours de prison.—Madame Grassini.—Rentrée en France par le mont Cénis.—Arcs-de-triomphe.—Cortége de jeunes filles.—Entrée à Lyon.—Couthon et les démolisseurs.—Le premier consul fait relever les édifices de la place Belcour.—La voiture versée.—Illuminations à Paris.—Kléber.—Calomnies contre le premier consul.—Chute de cheval de Constant.—Bonté du premier consul et de madame Bonaparte à l’égard de Constant.—Générosité du premier consul.—Émotion de l’auteur.—Le premier consul outrageusement méconnu.—Le premier consul, Jérôme Bonaparte et le colonel Lacuée.—Amour du premier consul pour madame D…..—Jalousie de madame Bonaparte, et précautions du premier consul.—Curiosité indiscrète d’une femme de chambre.—Menaces et discrétion forcée.—La petite maison de l’allée des Veuves.—Ménagemens du premier consul à l’égard de sa femme.—Mœurs du premier consul et ses manières avec les femmes.

CHAPITRE VI.

La machine infernale.—Le plus invalide des architectes.—L’heureux hasard.—Précipitation et retard également salutaires.—Hortense légèrement blessée.—Frayeur de madame Murat, et suites affligeantes.—Le cocher Germain.—D’où lui venait le nom de César.—Inexactitudes à son sujet.—Repas offert par cinq cents cochers de fiacre.—L’auteur à Feydeau pendant l’explosion.—Frayeur.—Course sans chapeau.—Les factionnaires inflexibles.—Le premier consul rentre aux Tuileries.—Paroles du premier consul à Constant.—La garde consulaire.—La maison du premier consul mise en état de surveillance.—Fidélité à toute épreuve.—Les jacobins innocens et les royalistes coupables.—Grande revue.—Joie des soldats et du peuple.—La paix universelle.—Réjouissances publiques et fêtes improvisées.—Réception du corps diplomatique et de lord Cornwalis.—Luxe militaire.—Le diamant le Régent.

CHAPITRE VII.

Le roi d’Étrurie.—Madame de Montesson.—Le monarque peu travailleur.—Conversation à son sujet entre le premier et le second consul.—Un mot sur le retour des Bourbons.—Intelligence et conversation de don Louis.—Traits singuliers d’économie.—Présent de 100,000 écus et gratification royale de 6 francs.—Dureté de don Louis envers ses gens.—Hauteur vis-à-vis d’un diplomate, et dégoût des occupations sérieuses.—Le roi d’Étrurie installé par le futur roi de Naples.—La reine d’Étrurie.—Son peu de goût pour la toilette.—Son bon sens.—Sa bonté.—Sa fidélité à remplir ses devoirs.—Fêtes magnifiques chez M. de Talleyrand, chez madame de Montesson, à l’hôtel du ministre de l’intérieur le jour anniversaire de la bataille de Marengo.—Départ de Leurs Majestés.

CHAPITRE VIII.

Pages: 1 | 2 | 3 | Single Page